Le Sanctuaire

Forum dédié à la connaissance et à l'apprentissage de l'Art de la Magie.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES FEES DE L'EAU : LA SELKIE (T. MOOREY)

Aller en bas 
AuteurMessage
Angeline

avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 40
Localisation : Suisse/Genève
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: LES FEES DE L'EAU : LA SELKIE (T. MOOREY)   Sam 9 Mai - 10:33

LEGENDE :

Autrefois, dans le froid territoire du nord, un chasseur fatigué rentrait chez lui, tard dans la nuit. Son voyage le mena près du bord de la mer, où la pleine lune éclairait les vagues et le sable brillait, aussi blanc qu'une perle. S'étant frayé un chemin parmi les buissons, il vit avec étonnement trois belles femmes dansant nues, les vagues passant sur leurs pieds délicats.

Hypnotisé, le chasseur regarda et eut l'impression d'entendre une musique étrange portée par la légère brise marine. Il vit sur la sable trois peaux de phoque, une pour chacune des danseuses gracieuses. Le chasseur avait entendu parler des femmes-phoques, dont lâme humaine se reflétait dans leurs yeux expressifs.

Solitaire, il désirait ardemment une épouse pour partager ses nuits. Après un autre regard aux belles danseuses, il s'empara impulsivement de l'une des peux et la cacha dans son gilet.

La danse touchait à sa fin. Avec des rires argentés, les femmes vinrent récupérer leur peau de phoque, s'y glissèrent et plongèrent dans les vagues. L'une, la plus belle, ne trouva pas sa peau et se mit à la chercher de plus en plus paniquée, lorsque le chasseur se montra : " J'ai ta peau, lui. dit-il. Viens avec moi et épouse-moi. Je te rendrai ta peau après sept ans, et tu feras ce que tu voudras."

En secret, le chasseur pensait que la femme-phoque serait si heureuse avec lui qu'elle renoncerait à l'océan froid pour la chaleurde son âtre. Il ne comprenait rien à l'appel des vagues et à leur musique obsédante.

Que pouvait faire la pauvre Selkie ? Elle accepta et vint vivre avec le chasseur, menant avec lui une vie assez heureuse. Elle fit tout ce qu'on attendait d'elle. Seuls ses immenses yeux gris étaient distants, se tournatn de temps à autre vers la mer. Elle donna au chasseur un fils, qu'elle aima profondément, mais sa peau était sèche et craquelée, et son beau visage, triste.

A la fin des sept ans, elle pria son mari de lui rendre sa peau, mais celui-ci se fâcha. "Voudrais-tu abandonner ton fils ? la défia-t-il. Veux-tu le laisser et plonger dans les vagues ?"

La Selkie devient encore plus silencieuse et triste, et ses yeux s'élargirent de plus en plus, comme deuxgrandes mares. Pourtant, jamais elle ne versa une larme, car certains chagrins sont trop grands pour pleurer.

Son fils l'aimait beaucoup et faisaittout ce qu'il pouvait pour la réjouir. En entendant la discussion entre ses parents, il réalisa la vérité quant à sa mère. Incapable de supporter l'idée de son chagrin, il se mit à suivre discrètement son père. Un jour, il le vit creuser pour déterrer une peau de phoque, vérifier qu'elle était intacte, et l'enfouir à nouveau.

Le garçon était submergé par la joie, car il pouvait maintenant faire sourire sa mère. Il attendit que son père parte chasser et retourna là où la peau était enfouie. Il la déterra rapidement et courut l'apporter à sa mère.

Les yeux gris de celle-ci billèrent en voyant sa peau. S'arrêtant à peine pour embrsser son fils, elle courut vers le rivage, où elle se glissa dans sa peau et se dirigea vers l'eau. Le garçon courut après elle, en pleurant : "Mère, ne me quitte pas, prends-moi avec toi !" La femme-phoque hésita un instant, puis attrapa son fils, fit pénétrer en lui son souffle magique et l'emporta sous les vagues.

Dans le monde sous-marin, le garçon apprit bien des choses merveilleuses, absobant la sagesse et la grâce du epuple de sa mère. Il savait cependant qu'il ne pouvait rester là à tout jamais, car son destin était dans le monde terrestre, avec son père.

Le moment venu, sa mère le ramena sur le rivage et , l'embrassant une dernière fois, lui fit des adieux attristés. Le chasseur anéanti fut heureux de revoir son fils et l'aida à s'adapter une fois de plus à la vie sur la terre ferme. Mais à chaque fois que le garçon regardait la grève éclairée par la lune, il percevait la présence de sa mère.

Al longue, il devint un musicien renommé. Son plus grand plaisir était de s'asseoir sur la plage et de jouer pendant que les Selkies s'ébattaient au loin dans les vagues.

SIGNIFICATION DE L'HISTOIRE :

Cette histoire est originaire des îles écossaises des Orcades et Shetland. Les Selkies d'une beuté hypnotique étaient connues pour épouser à l'occasion des humains et éveiller en eux le désir de connaître l'Autre onde. Inévitablement, l'union finissait mal, car la Selkie devait retourner dans sa demeure marine, et si piégée, finissait par s'échapper, juste comme l'eau s'écoule entre les doigts de la main.

L'histoire signale que le plus grand don naissant d'une union entre humains et fées est l'inspiration créative. C'est une erreur de tenter de contrôler et d'emprisonner la magie fugace de la fée, ce qui détruira la chose même qu'in aime. De plus, c'estcourir au désastre que de rompre une promesse, comme l'a fait l'époux chasseur. Néanmoins, le don des fées sont achevés chez le fils du chasseur et de la Selkie, capable de jouer la musique la plus enchanteresse, l'un des moyens permettant de combler le fossé entre ce monde-ci et l'Autre monde.

La mer représente les émotions personneles et des leins humains ordinaires, mais des désirs nostalgiques de l'humanité (les souvenirs et les sentiments, trops accablants, trop profonds pour être rejetés par un être aussi sensible que la Selkie. Celle-ci appartient au réservoir collectif d'émotions et doit danser la danse le la vie) elle a mérité les joies simples du mariage et de la maternité. Pour les hommes, la Selkie représente l'envie qu'à l'âme de connaître sa véritable demeure, qui peut être très lointaine et rrès différente de son habitat ordianire.La Selkie enseigne à écouter le chant le plus profond du coeur et à suivre ses aspirations, car c'est seulement ainsi qu'il trouvera la paix.

Le message de la Selkie est là , dans le gris et le vert, le pourpre et le bordeaux de l'océean nordique, à mesure qu'il tourne autour de rochers d'étain et envoie des rides vers l'horizon brumeux. On doit écouter l'appel de son propre coeur, mais comprendre d'abord qu'on doit être honnête envers soi-même. Si on montre que des apparences afin de se sentir en sécurité et accepté, le prix à payer sera trop lourd. Il faut revêtir sa peau de phoque et avoir le courage de plonger dans les vagues.

_________________
"L'amour est la fleur de la vie, son éclosion est imprévisible et anarchique. Il faut le cueillir sur place et en jouïr tant qu'il dure." D.H. LAWRENCE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LES FEES DE L'EAU : LA SELKIE (T. MOOREY)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ORACLE DES FEES
» ANGES ET FEES
» HOROSCOPE DES FEES
» [Fiche] -1- les fées.
» Cours et discussion en JAVA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Sanctuaire :: Magie et Sorcellerie :: Petits peuples et autres esprits de la Nature-
Sauter vers: